Le journal de l’entrepreneur No.2 Monter une société


Découvrez notre parcours d'entrepreneur. Nous vous livrons nos expériences, nos tâtonnements sur comment monter une société.

Bonjour ! Suite à l’article de la semaine dernière qui installait les bases de cette série autour de l’entrepreunariat, nous rentrons aujourd’hui dans le vif du sujet : monter sa société au sens technique du terme, l’administratif, le juridique, etc. Pas forcément une partie de plaisir, mais une étape obligatoire. 

Découvrez notre parcours d'entrepreneur. Nous vous livrons nos expériences, nos tâtonnements sur comment monter une société.

Monter une société, l’idée était lancée mais il nous fallait mettre tout en place et ça n’a pas été une mince affaire. Au départ nous avons fait  des milliers de recherches sur le web pour comprendre les différents statuts, la différence entre telle ou telle type de société, on recevait trop d’informations qui nous laissaient complètement perdus. Il faut dire qu’entre une SARL, une SAS on ne comprenait pas bien les différences. Mais on avait quelques idées en tête, nous étions trois et voulions être co-gérants pour pouvoir être égalitaires, déjà ça nous donnait une piste. Par hasard, nous sommes tombés sur Captain Contrat, un site qui permet aux jeunes entrepreneurs de faciliter les démarches administratives et d’être mis en relation avec des avocats spécialisés. Nous les avons longuement appelés pour comprendre leur mode de fonctionnement (quand on te demande une coquette somme, tu réfléchis bien avant de le faire, tu pèses le pour et le contre) et ils nous ont très bien aiguillés sur le meilleur statut à choisir pour nous : la SAS, soit société par actions simplifiées (pour éviter tout malentendu, nous n’avons pas profité de notre statut de blogueur pour avoir une réduction ou mieux une prestation offerte et si nous vous parlons d’eux aujourd’hui c’est que leur aide nous a été précieuse). Dans les grandes lignes nous avons choisi ce statut pour :

  • Pouvoir être 3 associés égalitaires dans les parts de notre société
  • Définir le capital que nous voulions, ici 6000€ soit 2000€ chacun afin d’être égalitaire
  • La répartition des rôles : Deborah, présidente, Aloÿse et Axel directeurs généraux
  • Créer des statuts sur mesure afin de mettre en place une entreprise où chaque aléas est pris en compte
  • Avoir une possibilité d’extension plus importante
  • Avoir éventuellement des investisseurs si nous le souhaitons mais contrôler le rôle des actionnaires grâce aux statuts de l’entreprise
  • Être au régime de la sécurité sociale en tant qu’assimilé-salarié (et plus au RSI et ça ce n’est pas plus mal !)

Une fois décidés, nous avons rempli un questionnaire sur leur site, choisi un avocat avec lequel nous serions en contact pour créer les statuts et le pacte d’actionnaire (un document juridique qui définit les clauses entre associés, du genre si il y en a un qui veut partir, est-ce que ses parts sont d’abord proposées aux autres associés ou bien il peut décider à qui il veut les vendre ? etc…). Une fois la somme de cette prestation payée, tout est allé très vite. L’avocat a pris contact avec nous, nous avons fait des réunions téléphoniques pour qu’il nous explique point par point les différents termes juridiques et que nous affinions au mieux nos besoins. Il faut savoir que le pack création d’entreprise proposé par Captain Contrat comprend la rédaction des statuts et du pacte associé si on choisit une SAS mais aussi, le Dépôt au Greffe, la publication d’une annonce légale et l’inscription de l’entreprise au répertoire concerné : soit à La Chambre du Commerce et de L’Industrie, CCI pour les intimes ou dans notre cas La Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Pour le reste comme les Conditions Générales de Ventes, la rédaction de contrat, etc, il faudra prendre un avocat à part ou refaire un devis via Captain Contrat.

Bref un gros boulot juridique à faire mais largement facilité par la prise en charge de Captain Contrat qui nous a beaucoup soulagé. Je crois que sans soutien réel nous n’aurions pas eu les épaules pour faire les démarches nécessaires. Passer par un organisme privé pour créer son entreprise n’est pas obligatoire mais nous n’y connaissions rien et ne voulions pas faire d’erreur. Nous savons faire des photos, des dessins, des meubles et un tas d’autres choses mais sur ce coup là nous avons jugé bon de nous faire aider afin d’accélérer le processus et nous ne l’avons pas regretté. Tout s’est fait rapidement, on nous a guidé et c’était top ! Quelques jours après on a reçu un document disant que notre société était née : GROSSE FIERTÉ. A ce moment là, tu sais que tu as fait un pas de géant mais finalement ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Il y a tellement de paramètres à prendre en compte que ça peut faire tourner la tête.

Car finalement jusque là nous n’avions pas trop galéré, tout s’enchaînait de manière plutôt fluide. Entre nous nous avions défini les rôles dans la société, Deborah a endossé le rôle de présidente qui ne change pas grand chose à part être l’interlocuteur privilégié et de signer beaucoup de documents, Aloÿse et moi sommes directeurs généraux. Ces rôles là sont pour nous plus ou moins flous pour l’instant, ils servent surtout administrativement et lors des Assemblés Générales (dont on ne vous parlera pas tout de suite car pour l’instant nous n’en n’avons pas fait, notre premier bilan d’entreprise étant pour Décembre 2017, nous avons encore un peu de temps). C’est une partie qu’on ne connaît pas encore et dont nous n’avons pas trop envie d’entendre parler tant ça nous semble compliqué… là nous rentrerons vraiment dans la cour des grands ! On vous fera sans doute un petit récapitulatif lorsque la pilule sera passée et que nous y verrons plus clair.

Après la création de la société il a fallu s’occuper d’ouvrir un compte professionnel à la banque, trouver un expert comptable voir un comptable tout court, prendre une assurance professionnelle et entrer en contact avec des avocats pour définir des documents juridiques dont nous avions besoin  (notre protection dans nos contrats, les CGV, CGU, dépôt de notre nom à l’INPI… tout ça nous a coûté un bras et demi !) … Et là on ne va pas vous dire que c’était une partie de plaisir. D’après notre ressenti c’est vraiment compliqué de s’imposer en tant que jeunes entrepreneurs ou jeunes patrons d’entreprise face à des institutions déjà rodées ! Nous avons souvent été pris de haut voir même absolument pas considérés car nous n’avons pas le même langage. Aucun de nous n’avait de bases solides dans les domaines du commerce et du juridique et nous avons eu l’impression que souvent ils essayaient de nous entuber. On a dû batailler pour se faire entendre, pour qu’on ne nous relègue pas au second plan car nous étions des petits jeunes ! Et on peut vous dire que ça nous a valu des moments de grand stress, des presque prises de bec, mais nous avons tenu bon jusqu’à ce qu’ils comprennent que même si nous avions des lacunes dans ces domaines nous n’étions pas complètement à la ramasse et qu’on vérifiait tout. Super important de tout lire, de poser des questions quitte à paraître chiant mais pour nous c’était primordial de savoir de quoi on parlait. Finalement on a réussi à leur faire comprendre qu’ils ne nous auraient pas, qu’on ne se laisserait pas marcher sur les pieds  et qu’on valait autant que des plus grosses structures. On paye des services on a le droit à une prestation de qualité !

Ça ne se passe pas tout le temps comme cela mais malheureusement pour nous nous avons eu un mauvais combo. Moralement c’est assez dur mais on s’en sort toujours ! En tout cas il faut s’entourer de personnes avec qui le feeling passe, qui comprennent  les enjeux d’une société basée sur un modèle moins classique, quelqu’un d’actuel qui connaît un peu le milieu dans lequel on évolue. Et puis c’est important de bien se préparer, de savoir ce dont on a vraiment besoin en fonction des personnes que l’on rencontre. Souvent on a profité de notre mauvaise connaissance pour nous vendre des offres absurdes, heureusement qu’on était un peu « méfiants » et qu’on ne signait rien tout de suite. On a écouté notre instinct et on a eu raison. Après peut être que ce parcours a été un peu complexe pour nous car nous étions dans un modèle de société à cheval entre plusieurs choses : prestations et ventes. Ça nous donnait deux fois plus de paramètres à gérer.

Découvrez notre parcours d'entrepreneur. Nous vous livrons nos expériences, nos tâtonnements sur comment monter une société.

Si il y a une chose à retenir de cette période de création administrative d’une entreprise c’est qu’il ne faut pas baisser les bras. Même sans aucune formation juridique ou commerciale il est possible d’y arriver sans trop de peine et bien s’entourer est souvent la bonne solution. C’est fatiguant, on ne va pas se mentir, mais ça vaut la peine ! N’hésitez jamais à vous faire entendre et respecter ! Une fois que les bases sont posées, on peut dire que le plus dur est fait (en tout cas le moins amusant c’est sur). Voilà pour cette grosse partie, on espère vraiment qu’elle répondra à vos questions, que vous vous reconnaitrez dans notre parcours ou pas, n’hésitez pas à nous laisser des commentaires pour que nous puissions échanger ! Semaine prochaine nous aurons un article plus personnel, avec nos ressentis concernant le travail chez soi, le travail entre amis, en couple, la communication, etc… A très vite !

Axel

Commentaires

Retour top

9 commentaires sur “Le journal de l’entrepreneur No.2 Monter une société”

  1. Ha je viens d’enchaîner les deux articles ! Quelle aventure de se lancer ! La morale c’est que malgré les galères ça vaut le coup n’est-ce pas ? Tout est mieux que d’être malheureux toute sa vie dans un boulot qui ne nous épanouit pas… il faut avoir le courage de s’offrir ce luxe ;-)

  2. Il était temps que je commence la série ! Je la vois passé et le temps me dit « non plus tard » tssss ! En tout cas, je profite d’être en attente de mon prochain avion avec un peu de wifi pour commencer la websérie (oui oui je le prend comme ça) Je me souviens de vous avoir vu pour la dernière fois juste au moment ou la société etait sur le point d’être officielle et je dois dire que vous aviez l’air si léger ! Vous êtes trop fort ! Je me posais juste une question ca vous a prit combien de temps à partir du moment ou vous avez sérieusement commencer les recherches pour créer la société et la fin de la grosse paperasse ?

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>